Les centrales d'urgences 112 invitent à la participation citoyenne

Centrale d'urgences 112
Campagne d'information
Le 10 décembre 2018, le Service public fédéral Intérieur organise son premier moment de participation des parties prenantes. Lors de cette réunion, l'Intérieur tâchera d'instaurer plus de clarté et de consensus pour ses centrales d'urgences quant à savoir ce qui est ou non réellement urgent, en collaboration avec des citoyens, opérateurs des centrales d'urgences, services de secours et autres organisations publiques.

Erwin Hertens, Directeur 112 : "Plus du quart des appels passés au 112 ne sont pas de véritables appels urgents et entraînent un temps d'attente supplémentaire pour les personnes qui ont véritablement besoin de l'aide urgente des pompiers ou d'une ambulance. L'objectif ultime de ce projet est d'inciter les citoyens à faire eux-mêmes le tri entre les situations qui nécessitent un appel au 112 et celles dans lesquelles une autre solution est possible.”

Ensemble, faisons des choix qui sauvent des vies : quand peut-on appeler le 12 et quand ne le peut-on pas, et quelles sont les autres solutions possibles ?

Afin de préparer au mieux le projet participatif des parties prenantes pour les centrales d'urgences 112, deux brainstormings en ligne sont organisés, l'un avec des citoyens et l'autre avec des opérateurs. Les résultats de ces brainstormings au cours desquels les citoyens ont été interrogés sur les raisons pour lesquelles ils appellent le 112 et pour lesquelles ils souhaitent pouvoir joindre le 112 immédiatement sont en cours de compilation. Le tout se clôturera par le moment de participation physique des parties prenantes le 10 décembre,  lors duquel toutes les parties prenantes seront réunies. Ensemble, elles chercheront une définition commune, des règles pratiques ou tout autre produit final permettant aux citoyens de comprendre clairement pour quelles raisons ils peuvent appeler le 112 pour les pompiers et/ou les ambulances et pour lesquelles ils ne le peuvent pas. Les résultats finaux serviront, entre autres, de base à des campagnes d'information ou des projets tels qu'un e-guichet national ou le numéro 1722 pour les interventions non urgentes des services d'incendie.

Aidez les centrales d'urgence 112

Envie d'aider les centrales d'urgences 112 dans le cadre ce projet en prenant part au moment de participation physique du 10 décembre 2018 de 16h à 20h à Bruxelles ? Introduisez cette semaine encore votre candidature via www.112.be .